Décision du juge aux affaires familiales qui intervient à la suite de l’audience de conciliation. Elle permet au juge d’établir les mesures provisoires qui vont permettre de régler la situation. Une fois l’ordonnance de non-conciliation rendue, les époux ont, dans un délai de 3 mois, l’autorisation d’introduire une instance de divorce. Les époux ont un délai de 15 jours pour faire appel de l’ordonnance de non-conciliation.

« Back to Glossary Index