Jane Geitner août 12, 2015 @ 11:45

Le coût du divorce

Le coût du divorce c’est à dire les honoraires perçus par l’avocat peuvent êtres calculés, selon le choix du client, de deux manières : de façon forfaitaire ou selon le temps passé sur le dossier.

Je ne fais pas de divorce low cost, trop risqué pour mes clients.

Voici l’interview concernant le coût d’un divorce à laquelle j’ai récemment répondu :

Quel est le coût du divorce ?

Le coût du divorce peut fortement varier selon la procédure ou selon la nature du divorce : plus le choix des époux se porte sur un divorce contentieux plus le coût sera élevé. D’autres éléments sont à prendre en compte comme l’existence ou non d’enfants, de biens communs

Les honoraires de l’avocat, conformément au code de Déontologie, sont libres. Cela signifie qu’ils peuvent être calculés soit forfaitairement soit à l’heure passée.

Ils font toujours l’objet d’une convention d’honoraires afin qu’il n’y ait aucune surprise a la fin de la procédure.

Justement j’ai vu sur Internet des « pack divorce pas cher» où tout est fait pour quelques centaines d’euros …

Il s’agit de formules de divorce où vous ne voyez l’avocat qui vous représente qu’à la dernière minute, le jour de l’audience. Il est demandé aux époux de répondre à un questionnaire permettant à un logiciel de rédiger la convention de divorce. Tout est automatisé, il n’y a ni conseil ni accompagnement. Un article du Point évoque les multiples dangers de ce type de divorce : (Lire l’article du Point : « Divorce en ligne attention danger » )

Oui mais ce qui compte ce n’est que le résultat : un divorce rapide et pas cher

Certes mais justement, avec ces formules pack divorce, vous risquez de ne pas être divorcés…

Le juge lors de l’audience à l’obligation de recevoir tour à tour chacun des époux. Lors de cet entretien il reprend unes à unes les dispositions de la convention avec chacun des époux. Il se doit en effet de vérifier si elles correspondent à la réalité et à la volonté des parties. Si l’un des époux n’est pas capable d’expliquer ses choix précisés dans la convention, le juge ne peut homologuer et le divorce ne sera pas prononcé.